Le biodécodage s’appuie sur la réalité biologique du vivant c’est à dire qu’il ne s’occupe pas d’intellect, de mental ou de psychologique. Il se base sur l’embryologie et la physiologie.
Il existe quatre besoins biologiques fondamentaux : la survie, la protection, la structure, les valeurs et la communication avec l’extérieur. Si un de ces besoins ne peut être respecté, l’être humain ne peut plus s’adapter et développe un symptôme physique, psychologique ou comportemental.
Le biodécodage apprend à être à l’écoute de sa physiologie, de son ressenti biologique. Il permet de décrypter le sens biologique du symptôme, sa fonction positive. Grâce à différentes techniques (PNL, métaphores, hypnose, mouvements oculaires...) il amène à prendre conscience de ses besoins insatisfaits puis à trouver les ressources nécessaires à combler cette insatisfaction biologique. Il y a nouvelle adaptation donc perte de l’utilité du symptôme, celui-ci peut disparaitre.
Chaque être humain a sa propre manière d’être au monde, il vit, se développe et se structure en fonction de son vécu : familial, personnel, environnemental….il s’adapte à chaque instant au monde extérieur au travers de sa vision de la réalité.
Quand l’être humain se met en conflit, c’est par inadaptation.
L’être humain est le meilleur thérapeute pour lui même, il connaît parfaitement mais inconsciemment le fonctionnement de son corps et de son psychisme, mais ses croyances culturelles, religieuses, scientifiques empêchent parfois l’accès à cette connaissance d’où ses difficultés à se révéler à lui même et à contacter les inépuisables ressources nécessaires à améliorer son état.

Pour en savoir plus, consultez l'article "un point plus précis et plus complet sur le décodage biologique ou biodécodage"

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn