Centré sur la personne et respectueux des valeurs et de la personnalité de chacun, le psycho-bio-thérapeute pratique une écoute active et entre dans la relation de manière à accélérer la prise de conscience de l'origine des perturbations. Il n'a pas de modèle théorique à imposer à son patient, et s'il n'a pas d'interprétation définitive d'un comportement ou d'une émotion, il permet en revanche de trouver le moment dans le passé où cela s'est mis en place, de vider ses émotions, d'exprimer ses ressentis et d'apporter les ressources nécessaires pour surmonter le traumatisme d'origine afin de mieux vivre le présent.

Cette approche à la fois permissive et orientée vers l'objectif du patient, en fait une thérapie qualifiée de brève, dans le sens où on ne ciblera qu'un seul problème à la fois, mais en le traitant à fond de manière à ce que le patient soit soulagé du  problème qui l'a fait venir consulter, quitte à procéder en plusieurs séances si nécessaire. Il vaut mieux creuser un puits de cent mètres de profondeur que cent puits d'un mètre.

La psycho-bio-thérapie n'apporte aucun conseil. Un de ses postulats de base part du principe que chaque personne possède suffisamment de ressources et de créativité pour inventer, imaginer, ses propres solutions. Le rôle du thérapeute consiste à les activer de manière consciente et inconsciente.

Il n'y a donc pas de comportement plaqué ni d'entraînement à réagir de telle ou telle manière, il s'agit simplement de découvrir de manière réelle, virtuelle, métaphorique, ou symbolique l'origine du mal –être et d'activer, d'augmenter  les ressources du patient pour désamorcer le programme perturbant à sa manière.

Souvent le psycho-bio-thérapeute va s'appuyer sur les émotions. Cependant il ne s'arrêtera pas là, il fera découvrir à son patient quelle est l'origine de cette émotion : le ressenti.

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn